Dominique Edler

 

Ancien enseignant en FLE, puis employé dans une petite maison de Champagne de l’Aube, Dominique Edler écrit depuis trente ans, il est auteur de plus d’une centaine de nouvelles policières, satiriques, fantastiques et de science-fiction, de romans de science-fiction et de romans policiers qui attendaient sagement dans le fond du disque dur de son ordinateur. “Trop timide pour être lu. Trop fainéant pour essayer de se faire éditer”, sourit-il. (Willy Billiard, L’Est-Eclair – Mai 2011). Puis en septembre 2010, la rencontre fortuite avec un éditeur de Chaumont en Champagne a eu lieu : Le Pythagore. La suite : le premier roman contant les aventures de Didier Rouque, enquêteur privé sort en 2011.

L’idée du détective Didier Rouque est venue à Dominique Edler alors qu’il terminait la lecture d’un “bon vieux polar” américain estampillé 1950 (ou 60) de la Série Noire. Pourquoi ne pas essayer de transposer un tel personnage de nos jours pour lui faire vivre des aventures contemporaines? Mais pour éviter un trop grand décalage, le personnage a vite évolué pour devenir ce qu’il est aujourd’hui : un privé peu conventionnel, amateur de musique, de littérature, de sports en tous genres et qui mène ses enquêtes avec un brin d’humour et de dérision, guidé par son instinct… et bien souvent par la chance. Les connaissance viticoles de l’auteur  lui ont fourni la matière pour bâtir ses première et troisième histoires qui se passent dans le monde de la vigne sur fond d’aire d’appellation, de trafic d’influence et de blanchiment d’argent.

Son huitième roman, Le privé sans visage, est sorti en 2018.

 

Le Privé sans visage (Éditions Le Pythagore)

Que vient faire en pleine montagne vosgienne, cette femme surgie de nulle part habillée plus pour un cocktail mondain que pour une randonnée ?- On cherche à me tuer, dit-elle.D’abord incrédule, le privé remontera une piste meurtrière qui le mènera du siège de la FIFA en Suisse jusqu’à celui d’un journal parisien en passant par un lac dans la région de Langres, avec l’envie d’y mettre le feu …

 

Dominique Edler est membre de l’AHME (Association Haut-Marnaise des Écrivains) depuis 2011.

 

 

 

Laisser un commentaire