Emmanuel Grand

Prix Interpol’Art 2016

 

Emmanuel Grand fait une entrée tardive mais remarquée dans le monde du polar avec son premier roman, Terminus Belz, paru en 2014 aux éditions Liana Levi. Il conquiert la presse et les libraires, remportant les prix Polar Lens, Tenebris en 2015  et le Prix du polar SNCF 2016. Les Salauds devront payer, son deuxième roman, paru en 2016 reçoit un accueil tout aussi chaleureux.

Polar avec les deux pieds plantés dans la terre noire du Nord industriel crucifié, Les Salauds devront payer porte bien son titre tant il  dépeint une galerie de portraits et des situations d’une violence sans pareil. Le capitalisme le plus sauvage dans toute sa splendeur en guise de décor, des meurtres,  mais surtout une plongée en apnée dans la misère, dans un quotidien où le chômage se mêle aux problèmes de drogue, où les luttes du passé ressurgissent dans un présent des plus compliqués. Qui sont les vrais salauds ?

Ce roman aux multiples facettes avance de plus en plus tendu et juste, entre polar et roman social, jusqu’au dénouement. (M. Abescat, Télérama)

 

 

Laisser un commentaire