Interpol’Art 2016 : dernière journée

image1

 

Nos invités sont présents toute la journée et se feront un plaisir de dédicacer leur livres !

 

Trois tables-rondes à partir de 14 h :

  • De 14h00 à 15h00 Femmes en danger

Les femmes sont souvent les premières victimes des violences familiales ou sociales. Quatre romans parus cette année mettent en scène des femmes qui, au péril de leur vie, luttent pour établir une vérité, défendent des personnes en état de faiblesse ou dénoncent les méfaits de certaines politiques. Ingrid Desjours, dans Les Fauves, retrace le parcours d’une  femme qui se retrouve sous la menace d’une fatwa alors qu’elle est engagée dans une ONG opposée au recrutement de jeunes pour le jihad.  Julie Ewa, quant à elle, s’intéresse, dans Les petites filles, aux activités criminelles liées à la politique de l’enfant unique en Chine. Elisa Vix nous invite, dans Ubac, à partager un drame familial où se mêlent mensonge, gémellité et crise de couple. Enfin, dans un registre plus humoristique, Violette Cabesos convoque, dans Portrait de groupe avec parapluie,  des veuves à la retraite qui se mettent en danger afin de découvrir l’identité d’un serial killer amateur d’art.

Avec Violette Cabesos, Ingrid Desjours, Julie Ewa et Elisa Vix

 

  • De 15h15 à 16h15 – BD polar : Détectives, la série

Herik Hanna déploie une série complète, à partir de l’album Sept détectives, où les plus grands détectives connus de par le monde des années 20 étaient convoqués par Scotland Yard pour répondre au défi lancé par un mystérieux assassin. La série Détectives donne à lire une enquête de chacun des 7 détectives de l’album initial : Miss Crumble, Ernest Patisson, Martin Bec, Richard Monroe…. A chaque titre, une enquête en solo et un dessinateur attitré : Sylvain Guinebaud, Nicolas Sure, Thomas Labourot…

Avec Herik Hanna, Sylvain Guinebaud, Thomas Labourot, Julien Motteler et Nicolas Sure.

 

  • De 16h30 à  17h30 – L’Art du crime

Assurément, les assassins ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit de mettre à exécution leur projet criminel. Lieux surprenants, mort suspecte, cadavres étrangement agencés, substance létale inconnue… Un florilège : dans Les racines du sang de Natacha Calestrémé, le directeur d’un laboratoire pharmaceutique est retrouvé mort dans le parking souterrain de l’immeuble de sa maîtresse une mystérieuse substance sucrée au fond de sa gorge. Eléna Piacentini met en difficulté le commandant Leoni de la PJ lilloise, dans une nouvelle aventure (Aux vents mauvais), où un corps en position de gisant est extrait de la cave d’une maison en démolition. Dans Meurtre à Ménilmontant de Patricia Osaganian, le lieutenant Vouzelles enquête sur le meurtre d’un éboueur retrouvé dans une poubelle. Noël Balen et Vanessa Barrot, dans le nouveau tome des Crimes gourmands, envoient Laure Grenadier et Paco Alvarez du magazine Plaisirs de table  à l’Auberge de la tante Adèle. Au menu : chute fatale, disparition d’un mystérieux carnet,  communauté ésotérique, militants anti-foie gras, recettes médiévales insolites et potions d’apothicaire. De quoi régaler vos papilles d’enquêteur !

Avec Noël Balen, Vanessa Barrot, Natacha Calestrémé, Patricia Osganian et Elena Piacentini


Modérateur  : Patrick Van Langhenhoven