Jeanne FAIVRE D’ARCIER

Jeanne Faivre d’Arcier a suivi  des études de lettres classiques à Nanterre, puis Sciences Po Paris. Une forte attirance pour l’Orient au sens où l’entendaient les Orientalistes du XIXe siècle  la mène très jeune, à voyager. Elle a sillonné le monde arabo-musulman et l’Asie du sud-est. Depuis 2008, elle ne se consacre plus qu’à son travail littéraire.

Elle a d’abord écrit des romans fantastiques. Lauréate du grand Prix de l’imaginaire en 2001, elle vient au polar la même année avec L’ange blanc s’habille en noir. Elle publie en 2006 Les Yeux de Cendre, dont l’intrigue a déjà pour cadre la presqu’île du Cap-Ferret et l’ïle aux oiseaux. Cette même île qui prête son nom à son ouvrage Nuit d’angoisse à l’ïle aux oiseaux. Jeanne Faivre d’Arcier partage son temps entre le Cap-Ferret et Paris

Cette année, c’est au titre d’écrivain jeunesse que Jeanne Faivre d’Arcier est présente. Elle a  publié quatre romans policiers pour la jeunesse chez Syros, dans la collection “Souris noire.

 

Dernier ouvrage paru : Mystérieuse disparition au banc d’Arguin (Syros /Souris noire – 2016)

À seize ans, Noah est le plus jeune moniteur du cercle de voile de Pyla-sur-mer. Par une belle journée d’été, le club organise une sortie en catamaran jusqu’au banc d’Arguin. Alors que les enfants s’amusent sur la langue de sable, Noah peine à garder un œil sur l’intrépide Flora dont il se sent particulièrement responsable, car c’est la petite sœur de Valériane, son amoureuse. Les heures passent, la marée monte. Au moment de repartir, une recrue manque à l’appel. C’est Flora.

biblio faivre d'arcier

Laisser un commentaire