Karim MEDJEBEUR

Vendredi 23 septembre à 18h45 à la Cartonnerie

Les musiciens rémois, mais pas que ! , connaissent bien Karim Medjebeur qui assurera avec les graffeurs Iemza et Ksy Boomkies le spectacle du lancement du festival.

Né en 1970, Karim entre au Conservatoire National de Région de Reims à l’âge de 6 ans. Il y effectue des études de Piano, de Percussions, de Musique de chambre, d’harmonie, et de direction d’orchestre. En 1989, il obtient une médaille d’or de Piano ainsi qu’une médaille de vermeil en Percussions, puis une médaille d’or de Musique de chambre. Il entre ensuite au C.N.R. de Paris dans un cycle spécialisé Piano/pédagogie. En 1992, il devient lauréat de la fondation Yehudi Menuhin et donne plusieurs concerts en soliste, obtient le Diplôme d’Etat de Professeur de Piano en 1993 et est nommé pianiste chef de chant à l’Opéra de Reims ainsi que musicien de l’orchestre. Depuis, Karim travaille aussi bien pour des artistes de variétés que pour des chanteurs lyriques. Il accompagne la chanteuse « Juliette » depuis 1998, et est souvent sollicité par d’autres artistes. Il crée des musiques sur plusieurs pièces de théâtre de Tchekov, spectacles, courts métrages et téléfilms. A la fois sur scène et en studio, y compris en tant que comédien, il est également intervenant au sein de l’école « Richard Cross ». Depuis 2007, Karim travaille en collaboration avec Mickels Rea sur des arrangements et intègre son groupe « Mars Avenue ». Aujourd’hui, Karim partage son activité entre composition et direction musicale pour le spectacle vivant (« Mike laisse nous t’aimer », « Frères du Bled », « Spamalot », etc.) et les tournées en tant que sideman. Depuis septembre 2012, il joue avec Patrick Fiori. En plus des pianos, synthétiseurs et percussions, Karim pratique de nombreux instruments comme la cornemuse écossaise (bagpipe), les flûtes irlandaises, la bombarde, le sax alto, le trombone et le beat box !

Karim nous fait l’honneur et le grand plaisir de nous offrir une composition originale autour de l’oeuvre de Caryl Férey. Un grand merci à lui !!!


 

 

 

Laisser un commentaire