Karl T

 

Originaire du Nord de la France, Karl T. découvre la BD par le biais des petits formats. Après un Bac C, il se rend à Bruxelles suivre les cours de l’institut Saint-Luc. Après avoir travaillé dans la pub, la communication et l’illustration, il participe comme assistant à plusieurs albums de BD.
Il rencontre, par l’intermédiaire d’Éric Hérenguel, Damien Marie qui lui propose de travailler avec lui sur “La Cuisine du Diable”.
Quatre albums et des dizaines d’illustrations plus tard, il crée, toujours avec Damien Marie, une nouvelle série, “Dieu”, aux Éditions Dupuis.

Dans la série L’art du crime (Glénat),  série de 9 albums qui explorent la fièvre créatrice quand elle devient vertige et engendre la folie meurtrière. il est l’ illustrateur du tome 5  de la série L’Art du crime,  Le rêve de Curtis Lowell.

Le rêve de Curtis Lowell

Hollywood, 1939. Art et Franck Blumenfeld tournent les derniers plans de leur prochain film. Lors d’une pause, ils tombent dans le journal sur un nom qui les glace d’effroi : celui de Curtis Lowell, auteur d’une bande dessinée publiée en strip. Un an auparavant, les frères Blumenfeld ont en effet engagé Lowell comme dessinateur de plateau pour un film inédit qui aurait dû faire leur fortune. Il s’agissait du premier western entièrement tourné en décors naturels, au cœur de la Monument Valley, avec des cascades jamais vues et de véritables indiens comme figurants… Malheureusement le tournage a été stoppé brutalement suite à un drame sanglant : sur un accès de folie, Curtis Lowell a assassiné l’un des indiens du plateau puis agressé Franck avant de prendre la fuite. Du moins, selon la version officielle…

Laisser un commentaire