Olivier Barde-Cabuçon

 

 

Olivier Barde-Cabuçon se lance  dans l’écriture en 2006. Son intérêt pour l’histoire du XVIIIe siècle et la littérature policière l’amène à créer la série des romans policiers historiques consacrée aux enquêtes du commissaire aux morts étranges, assisté d’un moine hérétique, sous le règne de Louis XV.

Casanova et la femme sans visage a reçu le Prix Sang d’Encre 2012 du meilleur roman policier et Messe noire, le prix Historia 2013 du meilleur roman policier.

Changement d’époque avec son dernier ouvrage paru, Le Détective de Freud, qui nous offre une plongée réjouissante dans le Paris tumultueux de la Belle époque et les débuts de l’histoire de la psychanalyse.

Paris, 1911. À l’issue du congrès de l’Association Psychanalytique Internationale, le jeune docteur Du Barrail est chargé par Sigmund Freud en personne d’enquêter sur la mort mystérieuse d’un de leurs confrères, retrouvé étranglé sur son divan d’analyse. Épaulé par Carl Gustav Jung, le célèbre psychiatre suisse, et Max Engel, un détective marxiste à la langue bien pendue, Du Barrail se met en quête de la vérité qui – comme dans toute bonne analyse – se niche sans doute là où l’on s’y attend le moins. Une plongée réjouissante dans le Paris tumultueux de la Belle époque et les débuts de l’histoire de la psychanalyse.

 

 

Laisser un commentaire