Soirée Georges Simenon

Mardi 9 octobre à 19h à la médiathèque Jean Falala (Auditorium)

 

Comment “recevoir” la Belgique sans évoquer Georges Simenon, l’auteur belge le plus lu et le plus traduit dans le monde L’abondance et le succès de ses romans policiers – dont les Maigret – éclipsent en partie le reste de son œuvre très riche : cent quatre-vingt-treize romans, cent cinquante-huit nouvelles, plusieurs œuvres autobiographiques et de nombreux articles et reportages publiés sous son propre nom, ainsi que cent soixante-seize romans, des dizaines de nouvelles, contes galants et articles parus sous vingt-sept pseudonymes. Les tirages cumulés de ses livres atteignent 550 millions d’exemplaires.

D’abord journaliste, auteur sous différents pseudonymes de romans populaires, il créa en 1931 le personnage de Maigret qui le rendit universellement célèbre. Il publia sous son nom plus de 200 romans, 155 nouvelles et 25 textes autobiographiques.

Impossible en si peu de temps d’être exhaustif sur l’oeuvre de ce  “romancier de génie et le plus vraiment romancier que nous ayons dans notre littérature d’aujourd’hui” (Gide).

Nous avons donc choisi de lui consacrer une soirée centrée sur les adaptations cinématographiques des enquêtes de son héros, le commissaire Jules Maigret. Célèbre dans le monde entier, il est le  héros de 28 nouvelles et de 75 romans écrits entre 1931 et 1972. Il a été l’objet de nombreuses notices biographiques. Naissance, enfance, deuils, apprentissages, mariage, voyages, triomphes, disgrâces: on sait tout de sa vie. Nous manque seule la date de son décès. Les héros ne meurent jamais !

Au programme

  • Jacques Baudou, l’un des éditeurs intellectuels des Œuvres complètes de Georges Simenon chez Omnibus et des Nombreuses vies de Jules Maigret, évoquera les adaptations cinématographiques des ouvrages de Simenon et présentera le film de Julien Duvivier La tête d’un homme.
  • 20h15 : Maigret à la télé ! Une évocation à la télévision française de Georges Simenon et de Jules Maigret à partir des archives de l’INA.
  • 20h30 : Maigret tend un piège, un film de Jean Delannoy – France, 1958, 1h56. Avec  Jean Gabin, Annie Girardot, Jean Desailly

Quatre femmes sont poignardées dans les environs de la place des Vosges en quelques mois. Aucun indice, aucune piste. La peur s’installe. Le commissaire Maigret soupçonne le criminel de chercher à le provoquer. Il lui tend un piège : il fait arrêter un faux coupable afin d’obliger le vrai meurtrier à agir lors de la reconstitution du dernier crime…


Jacques Baudou

“Au sein d’un groupe bouillonnant d’idées, Jacques Baudou fut celui qui osa se lancer dans l’aventure et créa le premier festival « polar ». A  Reims ! Festival qu’il anima huit éditions durant, de 1979 à 1986. Chargé de mission à la direction de la Culture de la Ville de Reims sur l’audiovisuel, le livre et le multimédia,  il est également le fondateur, avec Maurice Frydland,  des Rencontres européennes, puis internationales, de télévision de Reims.

Il a publié, seul ou en collaboration, des dizaines d’études, de préfaces, d’articles ou d’anthologies, des ouvrages de référence sur le roman policier, la télévision, la radio, le cinéma, la bande dessinée, le cinéma, la science-fiction et la fantasy Pendant plus de dix ans,  il a assuré la critique littéraire des ouvrages d’imaginaire au Monde et  a longtemps été vice-président du jury du Prix Imaginales.

Après avoir tant défendu les écrivains, il s’est lancé dans l’aventure à son tour, publiant en 2014 son premier roman, La Lisière de Bohême, suivi en 2017 par Le Meurtre de l’Enchanteur aux Éditions du Pythagore.