Thierry Dufrenne

 

Thierry Dufrenne travaille depuis une trentaine d’années dans un établissement hospitalier rémois en tant que radiologue. Forcément, c’est inspirant quand on sait qu’à sa manière il participe à l’édifice fascinant de la médecine légale. Ardennais dans l’âme, le titre de son premier roman « Sept morts sans ordonnance » n’est pas sans rappeler un événement marquant des années 60 à Reims. Comme une fièvre, l’écriture ne l’a depuis pas quittée. Naviguant entre le polar, le thriller et le fantastique, on a presque du mal à le croire quand il explique qu’il n’est pas un littéraire et que les cours de français au lycée étaient pour lui source d’un mortel ennui. En mai 2018, les Nouvelles ardennaises thanatotractrices  présentent huit histoires situées dans les Ardennes. L’une d’elle est découpée en sept parties, comme un feuilleton ou un fil rouge.

Site : heutrion.wixsite.com/thierrydufrenne

Nouvelles ardennaises thanatotractrices (Editions Ex Aequo 2018)

Un arbre vengeur, les dernières minutes de la vie d’un as de l’aviation, une dédicace catastrophique, un crime inavué, le pacte méphistophélique d’une aïeule, des mains guérisseuses, un crâne qui bouge et une fillette terrorisée … La vallée de la Meuse ou de la Semoy, Juniville, le Sedanais et l’Argonne sont les décors où l’auteur a boulonné ces étranges récits, comme des légendes contemporaines.

Laisser un commentaire