Thierry DUFRENNE

Thierry Dufrenne est né dans les Ardennes. Après un baccalauréat scientifique, il suit des études paramédicales à Reims, où il vit, et travaille en radiologie depuis plus de trente ans.

Fasciné par l’exploration du corps humain et le monde médico-judiciaire, il y contribue par sa profession et y trouve une source inépuisable d’inspiration. Il incube longtemps un premier roman : 7 morts sans ordonnance qui a été édité en mai 2012, Effets secondaires suit en mars 2013.  La fièvre de l’écriture ne le quitte pas. Il rechute en septembre 2013 avec Le labyrinthe de Darwin puis La Némésis de Darwin qui fait suite en octobre 2014. Ces deux thrillers, construits comme des polars, cultivent l’étrange, à la limite du fantastique, même s’ils s’inspirent de récentes découvertes médicales. Les décors se situent dans une ville imaginaire : Semier. Le lecteur se promène souvent dans les sous-sols de son hôpital, bien au-delà des locaux autorisés au public. Cependant, certains lieux sont tout à fait réels et documentés.

En mars 2016 paraît Le syndrome du crocodile. Il explore davantage la part psychologique des personnages et le droit de chacun à disposer de lui même avec notamment une référence à la loi Leonetti. Course folle suit de très près, court roman de 20 pages qui remet en scène Cathy Thomassin, l’héroïne de La Némésis de Darwin. Cette nouvelle est inspirée d’un fait divers auquel il a participé.

 

Site de l’auteur : heutrion.wix.com/thierrydufrenne

 

Dernier ouvrage paru : Le syndrome du crocodile (Ex Aequo – 2016)

Cédric est totalement paralysé et muet à la suite d’un grave accident. Emprisonné avec ses souvenirs et ses regrets au fond de son lit, il n’a d’autre occupation que de regarder les pigeons par la fenêtre de sa chambre. Jusqu’au jour où il se retrouve propulsé dans la tête de l’un d’entre eux. Ivre de liberté, il vole avec lui… et assiste à un meurtre dont il est le seul témoin. Comment faire pour dénoncer le meurtrier dans ce nouveau corps emplumé ? D’autant plus qu’il a désormais un oeuf à couver !

biblio dufrenne

 

Laisser un commentaire