Thomas LABOUROT

Thomas Labourot est né le 31 mars 1977 à Reims. Des son berceau il semblerait qu’une bonne fée passionnée de BD se soit penchée sur son berceau et l’ait touché de sa baguette magique. Mystérieusement, il commence à dessiner partout, tout, et si possible tout le temps. Il passe un Bac ES dans un premier temps, puis enchaine sur des cours de théâtre pendant trois années. En parallèle, il découvre l’ambiance des Beaux Arts pour en être finalement remercié pour avoir voulu intégrer des cours de BD au programme. Pas découragé, il tâte de l’illustration notamment dans le jeu de rôle pour Prophecy et se voit spontanément proposé de rencontrer Jean-David Morvan par les éditions Delcourt qui remarquent le book qu’il envoie aux maisons d’édition BD. Cela tombe bien puisqu’il a rencontré Morvan la veille. Pur produit de l’Atelier 510 TTC, Thomas Labourot reconnait l’influence de ses pairs, Savoia et Buchet, avoue lire de tout et de se laisser imprégner par des ambiances, des jeux de lumière sans pour autant se reconnaitre fils de tel ou tel dessinateur. Il reprend donc l’épopée de Troll, seconde dans sa marche épique par Albrecht et Mangog, deux personnages monstrueusement sympathiques qu’il a su apprivoiser au point de les lancer, grognons comme ils sont dans une nouvelle course. Leurs rejetons multiplient les erreurs et s’attirent bientôt les pires ennuis. En bons grands-pères et pères, les deux baroudeurs devenus vieux rempileront pour un nouveau cycle tout aussi parodique de la bonne vieille heroïc-fantasy ! Dernier ouvrage paru : Marvel Saga – tome 2 : Le tournoi des champions (Panini Comcis – Collectif).

Dans la famille “les illustrateurs de Détectives”, Thomas Labourot est le n° 4.

Blog : atelier510ttc.blogspot.fr/2010/11/thomas-labourot-dessinateur


Détectives– tome 4 : Martin Bec – La Cour silencieuse (Dupuis – 2015)

Paris, 1932. Une femme est retrouvée défenestrée, étendue sans vie dans la cour de son immeuble. Les soupçons se portent sur un vieux clochard du quartier, coupable idéal que tout accable. Un peu trop au goût du plus célèbre commissaire du Quai des Orfèvres. Perdu dans le brouillard parisien, à moins que ce ne soit dans les volutes de sa pipe, il devra redoubler de malice pour enfin lever le voile sur une affaire aussi sombre que stupéfiante.


biblio labourot 2

Laisser un commentaire